Sélectionner une page

L'aventure du Désert

Aucune aventure n’arrive par hasard. Celle du Désert a commencé en 2002, avec la bénédiction du père Boris Bobrinskoy et sous le regard bienveillant de saint Séraphim de Sarov. Pour que soit davantage connu et reconnu en France cet esprit si lumineux de l’Orthodoxie, ces éditions ont vu le jour. De confession catholique, j’ai bénéficié pour ce projet du soutien et de la confiance de beaucoup d’amis orthodoxes et dominicains. Qu’ils en soient à jamais remerciés. Je leur dois des rencontres extraordinaires avec ces grandes figures spirituelles par lesquelles le Ciel visite toujours la Terre. Quatre années durant, et bien que le Désert ne pèse pas plus que quelques grains de sable, il m’a été donné de « côtoyer » saint Jean le Russe, sainte Marie l’Égyptienne, saint Silouane, saint Nectaire d’Egine, et tant d’autres… Icônes de choix dans ce répertoire céleste, les Fols-en- Christ, si injustement méconnus et bien sûr, l’humble starets de Sarov, Séraphim. En témoignent les petits livres issus de ces rencontres et de celles de leurs auteurs et de leurs traducteurs.
Mais toute aventure a son lot d’épreuves. Le Désert qui a pourtant rencontré un réel et chaleureux succès d’estime – merci à tous ses lecteurs qui se sont si souvent manifestés – n’a pas eu le succès commercial nécessaire pour assurer sa pérennité. Il a fallu prendre une autre route, abandonner ce chemin âpre et magnifique, sans présager de l’avenir.
Si le Désert dormait, saint Séraphim veillait. Quand le monastère N.-D.-de-Toute-Protection de Bussy-en-Othe m’a offert la traduction des Chroniques du Monastère de Séraphimo-Divéyevo de Léonide Tchitchagov, l’appel du Désert a résonné à nouveau. Le temps était venu. Une nouvelle page s’écrivait et, plus justement, plus d’un millier de pages retraçant l’histoire exceptionnelle du monastère fondé par le starets Séraphim. Sept années de labeur s’ensuivirent pour finaliser cette publication.
Le blog du Désert et sa version numérique des titres anciens et nouveaux est venu prendre le relais de l’édition classique. Avec la création de ce site, le Désert vous propose de poursuivre l’aventure…

Merci pour votre fidélité !
Anne Marie Jaillet

© Icônes originales d’Anatoly Solopov